Dial sexe avec une femme

Femme sexy & nue en live

Quel plaisir à insérer quelque chose dans son urètre ?

Avez-vous déjà joué « Je ne l’ai jamais fait » à l’université ? Voici les règles : Tout le monde lève dix doigts, vous tournez en rond et partagez un par un quelque chose que vous n’avez jamais fait (et comme la nature humaine le veut, les expériences partagées sont généralement sexuelles). Si vous l’avez fait, vous devez poser un doigt et, bien sûr, boire. La première personne à poser les dix doigts perd ou gagne, selon la manière dont vous le regardez.

Un jour, nous devrons tous devenir adultes, mais cela ne signifie pas que nous devrons arrêter de jouer à « Je n’ai jamais fait », ou mieux encore, de cocher des choses sur votre liste de choses à faire avant de mourir.

La douleur d’un homme est le plaisir d’un autre homme.

Une telle vérité est mieux définie par l’acte de sondage : un acte sexuel qui consiste à insérer un objet fin dans l’urètre d’un pénis.

Le sondage de l’urètre doit être effectué avec soin. Vous avez besoin d’un instrument stérile, tel qu’un appareil de sondage médical, bien que certains préfèrent les aiguilles à tricoter ou directement les plugs pour urètre en inox ou silicone médical.

C’est du moins ce qu’utilise Pierre, lorsqu’il veut quelque chose de plus personnalisé qu’un kit de sondage médical. Bien que Pierre s’identifie principalement comme un hétéro, il est ouvert à l’exploration avec des hommes et pense que nous sommes des animaux sexuels qui méritent d’explorer nos coudes de manière sûre et consensuelle. Voilà quelque chose de différent du cockring !

Pierre s’est enfoncé des objets dans l’urètre depuis si longtemps (depuis l’enfance) qu’il ne se souvient pas exactement de la première fois où il a essayé, mais il connaît certainement une sagesse qui s’adresse à un plus grand nombre d’hommes.

Son premier essai et son plaisir continu montrent que si l’on est assez courageux, on peut profiter de son coude pendant des décennies. Alors, à quoi ressemble vraiment la pénétration du pénis ? Parlons-en.

Quel est votre premier souvenir de sondage ?

J’étais si jeune … Je ne m’en souviens même pas. C’est quelque chose qui m’a intéressé toute ma vie, y compris maintenant. Cela a toujours été intéressant pour moi, et j’ai utilisé diverses choses pour me mettre dans l’urètre. J’aimais juste le sentiment que cela procurait.

Qu’est-ce que vous utilisiez quand vous étiez plus jeune ?

Des choses qui s’intègrent facilement, quelque chose qui sort du tiroir. Le testeur de gâteaux, ou quelque chose comme ça.

Et une paille à cocktail ? Un homme que j’ai rencontré sur Tinder en a fait la demande une fois.

Elles ont des bords tranchants. Il faut faire très attention à cela. C’est l’une des choses les plus importantes, pour s’assurer de ne pas endommager son urètre.

Comment protéger votre urètre ?

Si tu as la chance d’être comme moi, tu fais beaucoup de pré-cum. Je ne mets jamais rien dans mon urètre à moins qu’il ne soit complètement recouvert de pré-cum. Cela protège l’urètre, car il constitue une barrière entre ce que vous y mettez et il est également lubrifié. Ce que vous mettez dedans va entrer beaucoup plus facilement. Je n’aime pas utiliser de lubrifiant, car cela risque d’irriter mon urètre.

Qu’est-ce que vous utilisez maintenant ?

Mon préféré est probablement une aiguille à tricoter, qui s’adapte confortablement. Je l’ai limée et émoussée. Vous devez faire très attention à ce que ce que vous mettez dedans n’ait pas de bords tranchants, parce que cela va coincer la peau dans votre urètre et vous faire saigner. Je l’ai aussi plié un peu, parce qu’il faut un pli qui va jusqu’aux coins de l’urètre. Vous pouvez laver les aiguilles à tricoter et les nettoyer à fond. J’ai aussi commandé un ensemble de sons médicaux, ceux-là sont sacrément cool aussi. Ils ont différents diamètres pour trouver la bonne taille.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui veulent essayer mais qui ont peur de se blesser l’urètre ?

Tout d’abord, assurez-vous que vous êtes bien lubrifié. Ensuite, assurez-vous que tout ce que vous mettez dedans est complètement propre et stérilisé. Lavez-vous bien à l’eau chaude et au savon, y compris vos mains. Vous ne voulez pas attraper d’infection. Le plus important, c’est que si vous avez mal, arrêtez. Tu vas te faire mal, tu vas te faire saigner et tu vas risquer une infection.

Est-ce que le son fait partie de ta vie sexuelle d’adulte ? Comment cela s’est-il traduit par quelque chose que vous avez fait dans votre enfance jusqu’à maintenant ?

Pendant la plus grande partie de ma vie de couple, cela ne faisait pas vraiment partie de ma vie sexuelle. Cela l’est devenu davantage au cours des dix dernières années. J’ai demandé à quelques unes de mes amies de l’essayer, et elles se sont moins intéressées à cela. Elles ont peut-être eu un son médical dans un demi-pouce et cela les a gênées, alors j’ai arrêté. Je n’ai pas trouvé de femme qui s’intéresse au son, bien que j’aie eu quelques faux départs. Je dois dire que la plupart du temps, je le fais toute seule quand je me masturbe et que je regarde du porno ou quelque chose que j’ai trouvé excitant. Peu importe ce qui fait tourner votre manivelle, n’est-ce pas ?

Mon point de vue est que nous sommes des animaux sexuels, et j’aime l’idée d’explorer ma sexualité. J’ai décidé que si je suis un animal sexuel, il est approprié de se débarrasser des chaînes des conventions et d’explorer ma sexualité. C’est en partie une question de bi-curiosité. En fait, un type vient de m’envoyer un texto ; il aime sucer ma queue, j’aime sucer sa bite. Il voulait de la pénétration, mais ce n’est pas vraiment mon truc. Et une partie de ça, c’est le son. Tu n’es pas sûre de ce que tu aimes ? Va le découvrir.

insertion uretre

© Copyright 2019 http://chope1salope.com/ - Tous droits réservés